Ne le voient t-ils pas ce monde qui change?

Aujourd’hui j’ai vu des gens qui me refusent des droits que je pensais légitimes, sous couvert d’un code civil, des droits des enfants, de la bienséance d’un monde qui n’existe plus. Ne le voient t-ils pas ce monde qui change?

– Aujourd’hui ce que tu as vu n’était qu’une foule de personnes qui a oublié le sens des mots paix, dignité, tolérance, liberté et solidarité . Tes droits sont légitimes ma fille parce que le monde, les comportements, les droits, les fonctions changent et évoluent

Aujourd’hui jamais je ne m’étais sentie si rabaissée, si attaquée sur mon identité, si peu reconnue en tant qu’être humain. On a blessé une partie de moi, celle pleine d’espoir et de confiance. Qu’est ce que j’ai bien pu leur faire? Aujourd’hui on me compare à un animal, a une pédophile, a un objet. Eux ils veulent des enfants pas des homosexuels. Se rendent -il compte que pour moi m’assumer, trouver l’amour, avoir des enfants sera deux fois plus difficile que pour eux?

– Est ce que toi tu as honte de qui tu es ? Non, alors tant mieux parce que ça n’est pas comme ça que je t’ai élevée

Aujourd’hui ça m’obsède est ce que me famille, mes amis ont honte de moi? pensent t-il comme eux? Les gens que j’aimais m’auraient ils renié? Toutes ces questions que je ne m’étais jamais posé me sautent à la gorge et m’étouffent.

– Tous les membres de notre famille se sont toujours battus pour obtenir des droits, là où ils sont chacun de nous est fière de TOI pour ce nouveau combat qu’est d’obtenir le droit de mariage, d’adoption et de procréation assistée.  Et puis si il y en a quelques uns qui ne comprenaient pas ce combat, et bien, ceux là ne sont pas dignes d’être de notre famille ou d’être de tes amis. Dans toutes les grandes épreuves de la vie on perd quelques membres familiaux ou relations amicales. Ceux qui restent et qui marchent à tes côtés sont aussi ceux qui sont là prêts à agir pour que tes droits soient  reconnus.  Les autres nous les rayerons de nos vies, ce sont eux qui seront exclus et reniés; jamais ni TOI, ni NOUS

Aujourd’hui ils étaient 340 000 dans la rue à dire non à ce que je suis.

– Hier encore ils étaient 340 000 à dire non … mais c’était hier.  Aujourd’hui combien disent oui ? Et tu sais MA FILLE, 340 000 non qui viennent d’inconnus ne valent rien devant un OUI venant d’une mère . Je te fais la promesse que je balaierais ces non, que je répondrais à ces ignorants, que je détruirais ceux qui se mettraient sur la route de ton bonheur . Rien ne peut compter d’autre pour moi aujourd’hui

Adeline

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.