Dans la vie, je suis conseillère principale d’éducation

Juste un petit message de soutien. En ce moment, je diffuse beaucoup de textes ou d’images en faveur du mariage pour tous sur les réseaux sociaux et il arrive qu’on me réponde « Pourquoi tu fais ça ? Tu es hétéro. C’est parce que tu es fan d’Indochine ? ».

Non, mes goûts musicaux n’ont rien à voir…

Ça me semble tellement logique. C’est déjà assez difficile comme ça de trouver une personne avec qui on se sent bien, en sécurité, en qui ont a confiance, avec qui on s’épanouit… Bref, qu’on aime. Alors si on devait se limiter au sexe, on aurait pas fini… CQFD.

Dans la vie, je suis conseillère principale d’éducation. Alors des enfants battus, en « FA », violés, délinquants, dont les parents se fichent, ont disparu ou boivent, j’en vois beaucoup. Des enfants d’hétéro abîmés, qui en ont plus vécu dans leur courte vie que la plupart d’entre nous, adultes…

Bref, les familles, pour moi, c’est du cas par cas et des enfants qui révéraient d’au moins un parent qui s’occuperait d’eux, j’en connais plein. Aux « contre » (qui ne seront jamais concernés par ce mariage visiblement), demandez-leurs, à ces enfants, si ça les dérangent d’avoir deux parents du même sexe. Vous pourriez être étonnés de la réponse. Et ensuite, expliquez-leurs pourquoi une famille, c’est un papa ET une maman. Je veux vous voir l’expliquer aux enfants de divorcés, placés ou dont les parents ne sont plus là, à ces enfants abîmés. C’est quoi le message ? Qu’ils ne comptent pas dans cette société ? Qu’ils sont une erreur du système ? Bonne chance à vous.

Un enfant, ça ne veut pas un papa ET une maman. Un enfant, ça veut de l’Amour, de l’aide, du soutien, une vie, de la confiance, de l’attention…

Bref, qui sommes nous pour juger qui à le droit d’aimer ?

Qui sommes-nous pour refuser le droit à la famille ?

Nous ne sommes personnes.

Charlyne

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.